Ces innovations ont donc survécu à l'effondrement des sociétés sumériennes, probablement pour des raisons environnementales (déforestation et salinisation des sols provoquée par l'agriculture). Il est administrateur du World Wildlife Fund/U.S. Tous les mammifères domestiqués ont ainsi ces caractères en commun : Malgré leur nombre, aucun grand mammifère africain ne satisfait à ces 6 conditions, ce qui a empêché les Africains de domestiquer des animaux de grande taille (du moins jusqu'à ce que des vaches domestiques soient introduites en Afrique depuis l'Eurasie). Jared Diamond, De l’inégalité parmi les sociétés Cette fois, ce n’est pas d’un roman ou d’une nouvelle que je souhaite parler, mais d’un essai. Il a notamment publié Le troisième chimpanzé et Effondrement, ouvrages qui forment avec De l'inégalité parmi les sociétés … Il explique les trajectoires très diverses de l'histoire de l'humanité sur chaque continent par la géographie des plaques continentales et par le hasard de la répartition initiale des espèces de faune et de flore. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Pour répondre à cette question, on remarque en premier lieu que, pour que l'agriculture soit un modèle viable pour une société, il ne suffit pas de disposer d'une seule plante cultivée mais de plusieurs afin de pouvoir obtenir un régime équilibré. Cet essai a valu à Diamond le prix Pulitzer 1998 pour le meilleur ouvrage général hors fiction. De plus le fait d'avoir ou non l'épi qui se casse facilement est un caractère codé par un seul gène ce qui facilite sa transmission aux générations suivantes. Comment les sociétés décident de leur disparition o ; 4 « Wealthy, Educated, Industrialized, Rich and Democratic ». De L'Inegalite Parmi Les Societes (Folio Essais) by Jared Diamond (2007-08-11) on Amazon.com. De l'inégalité parmi les sociétés Essai sur l'homme et l ... Cet article : De l'inégalité parmi les sociétés par Jared Diamond Broch é 35,50 € Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Les espèces végétales domestiquées en premier par l'être humain sont en fait les espèces pour lesquelles il était le plus facile de repérer les individus possédant un intérêt particulier, de les faire se reproduire préférentiellement, et pour lesquels le caractère appréciable passe facilement d'une génération à l'autre. L'écriture permet aussi un essor plus rapide des idées nouvelles et des informations. L'Afrique est le berceau de l'humanité, c'est le continent qui est occupé depuis le plus longtemps et donc celui au sein duquel l'humain a eu le plus de temps pour s'habituer à son environnement. La quasi absence de gros animaux domesticables en Amérique et les différences de végétation entre Amérique et Eurasie était par exemple déjà citée comme cause de la différence de développement des habitants de ces deux masses continentales dès le début du XXe siècle[3]. À ce stade la civilisation chinoise est en avance technique sur l'Europe occidentale, mais d'un côté (en Chine) la géographie permet une unification complète et réduit la menace militaire des voisins, tandis que de l'autre (en Europe) elle permet le maintien d'états rivaux et en concurrence. Ce chapitre évoque les processus qui ont conduit les différents peuples à inventer de nouvelles technologies, et les raisons qui ont abouti à une forte différenciation du niveau d'avancement des différentes civilisations. Or la zone de naissance des langues bantoues et nigéro-congolaises est située en Afrique de l'ouest, qui est un des foyers d'invention de l'agriculture (et aussi de la métallurgie du fer), ce qui peut expliquer un fort essor démographique au détriment des chasseurs-cueilleurs khoisan. Cette faible mobilité est sans doute la conséquence de l'existence des barrières écologiques évoquées au chapitre 10. Sous ce titre impressionnant se cache le résultat de nombreuses années de recherches et de voyages n’ayant eu pour but que de répondre à la grande question suivante : pourquoi le continent eurasien semble-t-il avoir de tout temps dominé les autres ? L'importance du déterminisme géographique sur le devenir à long terme des sociétés était affirmée par Karl Marx dès le XIXe siècle[3]. Dans son ouvrage, « DE L’INÉGALITÉ PARMI LES SOCIÉTÉS », Jared DIAMOND se donne pour ambition de nous faire découvrir les facteurs permanents qui auraient, selon lui, déterminé, comme une loi d’airain, l’évolution des sociétés humaines depuis la fin de la dernière glaciation jusqu’à nos jours, ce qui représente une période de 13.000 ans. Cette colonisation a certes été rendue possible par d'excellentes techniques de navigation en haute mer, mais cela n'explique pas pourquoi ceux-ci ont remplacé des populations qui vivaient aux Philippines, en Indonésie et jusque sur les Îles Salomon depuis plus de 10 000 ans. Si vous êtes fan de lecture depuis des années, découvrez sans plus tarder toutes nos offres et nos bonnes affaires exceptionnelles pour l'acquisition d'un produit De L'inégalité Parmi Les Sociétés - Essai Sur L'homme Et L'environnement Dans L'histoire. Ces documentaires ont été diffusés en français sur Arte en avril 2008, sous le titre Un monde de conquêtes[12]. De plus un groupe de nomades peut entretenir moins d'enfants en bas âge qu'un groupe sédentaire ce qui implique une augmentation plus lente de la population. Il existe également d'autres livres de Jared Diamond. Ce qui a conféré aux peuples d'Eurasie un avantage décisif. Les animaux domestiques fournissent également des matériaux utiles (cuir, cornes, lait, viande…) facilement accessibles, une bonne source d'énergie musculaire, de l'engrais enfin la proximité des éleveurs avec leurs animaux favorisent la transmission de maladies auxquelles les peuples agriculteurs finissent par résister plus ou moins bien mais qui sont dévastatrices pour ceux qui n'y ont jamais été confrontés. Les causes immédiates de ce désastre sont : Les peuples amérindiens se sont trouvés complètement démunis contre les Européens, pourtant lorsque les premiers ont eu accès à des fusils et des chevaux ils se révélèrent être de redoutables opposants (les Cheyennes et les Sioux remportent la bataille de Little Big Horn en 1876 contre l'armée américaine, il aura fallu trois siècles et demi pour vaincre définitivement les Mapuches en Argentine et au Chili). Ils se seraient plutôt construits pour lutter contre la violence des individus entre eux. Pourquoi ne sont-ce pas les indigènes d'Amérique, les Africains et les aborigènes australiens qui ont décimé, asservi et exterminé les Européens et les Asiatiques ?L'inég[...] 26 janv. Ceux-ci auront alors exterminé sans le savoir de nombreuses espèces dont l'existence aurait pu se révéler utile des millénaires plus tard. D'après les travaux de Joseph Greenberg, qui font référence en la matière, on dénombre en Afrique quatre familles de langues (ou cinq si l'on prend en compte le cas de Madagascar). une population d'une taille suffisamment importante et avec suffisamment d'échanges avec l'extérieur (sinon les habitants peuvent abandonner leurs anciennes technologies et ne pas en développer de nouvelles, comme ce fut le cas en Tasmanie, coupée de l'. Cet isolement n'est pas complet (il y a eu au moins trois vagues de peuplement à la préhistoire, les Polynésiens ont sans doute abordé le continent sud-américain sans s'y installer (mais en ramenant la patate douce), les Vikings de Leif Ericson ont débarqué au Vinland) mais ce sont les conquistadors espagnols qui vont marquer le début de la chute des Amérindiens. En dernier ressort, cette chute est due – comme le dit le début de l'ouvrage – à l'utilisation d'armes en acier, de chevaux, d'armes à feu, à l'introduction de maladies et au manque de communication entre les différents empires amérindiens ; mais le destin de ces peuples a en fait été scellé il y a plus de 10 000 ans lorsque presque toutes les espèces de gros mammifères de la mégafaune d'Amérique se sont éteintes. Pour certaines plantes d'une importance capitale, les variétés cultivées ont ainsi été très longues à obtenir. En effet, l'hypothèse concurrente selon laquelle de nombreux animaux auraient disparu à cause de la fin de la dernière période glaciaire n'explique pas comment toutes ces espèces ont survécu à tous les changements climatiques précédents pour s'éteindre précisément lors de la glaciation qui a vu l'arrivée des humains. Dauzat, coll. Ainsi, de tous les grands mammifères, seuls ceux qui se trouvaient en Eurasie et en Afrique ont pu vivre jusqu'au moment où les humains auraient pu chercher à les domestiquer (à l'exception du lama et de l'alpaga en Amérique), et parmi ceux-ci seuls certains mammifères eurasiens se sont révélés être domesticables. Et comme les mots pour nommer le porc et le riz sont cognats dans toutes les langues des aborigènes de Taïwan, il s'ensuit que la domestication du riz et du porc sont antérieures à l'expansion des langues malayo-polynésiennes. Première partie : « De l'Éden à Cajamarca », Chapitre 2 : « Une expérience naturelle en histoire », Deuxième partie : « L'essor et l'extension de la production alimentaire », Chapitre 4 : « Le pouvoir de l'agriculture », Chapitre 5 : « Les nantis et les démunis de l'Histoire », Chapitre 6 : « Cultiver ou ne pas cultiver », Chapitre 7 : « Comment faire une amande », Chapitre 8 : « Des pommes ou des Indiens », Chapitre 9 : « Les zèbres, les mariages malheureux et le principe de, Chapitre 10 : « Cieux spacieux et axes inclinés », Troisième partie : « Des vivres aux fusils, aux germes et l'acier », Chapitre 12 : « Épures et lettre empruntées », Chapitre 13 : « La mère de la nécessité », Chapitre 14 : « De l'égalitarisme à la kleptocratie », Quatrième partie : « Le tour du monde en cinq chapitres », Chapitre 16 : « Comment la Chine est devenue chinoise », Chapitre 17 : « En vedette vers la Polynésie », Chapitre 18 : « La collision des hémisphères », Chapitre 19 : « Comment l'Afrique est devenue noire », Épilogue : « De l'avenir de l'histoire humaine considérée comme une science », « Tous les animaux domesticables se ressemblent, On observe que ce sont les langues nigéro-congolaises qui occupent la majeure partie du continent africain, et plus particulièrement la sous-famille des langues bantoues, qui occupe à elle seule presque toute l'Afrique équatoriale et australe. Pour que les peuples agriculteurs puissent s'étendre, il faut donc que leurs cultures et leur bétail puissent les suivre. Ses habitants ont donc dû revenir à un état de chasseurs-cueilleurs, et le caractère limité des ressources a conduit à un comportement pacifique des moriori pendant plusieurs siècles. L'Eurasie a fourni un avantage décisif à ses habitants en leur octroyant plus de plantes et animaux domestiques que n'en ont donné les autres continents. De plus celles-ci comprennent des sons caractéristiques, les clics, que l'on ne retrouve que dans des langues comme le zoulou ayant eu des contacts avec elles. de l'inÉgalitÉ parmi les sociÉtÉs : essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire: amazon.ca: diamond,jared: books Par exemple, pourquoi les européens ont-ils soumis les peuples d’Amérique latine et d’Afrique, et pas le contraire ? Cependant, dans tous les cas, il existe à la base un déséquilibre géographique entre sociétés. Titre de livre: De l'inégalité parmi les sociétés: Essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire. Où puis-je lire gratuitement le livre de De l'inégalité parmi les sociétés - Essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire en ligne ? Dans ce cas, c'est dès l'origine du peuplement des Amériques, c'est-à-dire bien avant l'émergence des premières civilisations, que les Eurasiens ont pu sans le savoir prendre un avantage qui ne se concrétiserait pas avant des millénaires. L'élément essentiel est donc l'origine des maladies infectieuses. La réponse évidente est que c'est grâce au "cargo" (désignation indigène de l'ensemble des objets techniques occidentaux), mais elle ne fait que conduire à une autre question : pourquoi le cargo est-il originaire de là-bas plutôt que d'ici ? Livre : Livre De l'inégalité parmi les sociétés ; essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire de jared Diamond, commander et acheter le livre De l'inégalité parmi les sociétés ; essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire en livraison rapide, et aussi des extraits et des avis et critiques du livre, ainsi qu'un résumé. En effet, après que l'Amérique Centrale a été occupée à la préhistoire, celle-ci a fait office de goulot d'étranglement par son étroitesse, empêchant ainsi la diffusion de techniques et d'idées d'un continent à l'autre. En effet, les espèces animales et végétales domestiques l'ont été dans une zone bien précise et souvent peu étendue. Or si le climat varie trop vite d'une région à l'autre, il est plus difficile de faire pousser des cultures en des lieux variés ; le climat changeant plus facilement avec la latitude qu'avec la longitude, il sera plus facile d'acclimater les plantes et animaux selon un axe est/ouest comme en Eurasie que selon un axe nord/sud comme aux Amériques. Pourtant dans les années 1830, lorsque les maoris redécouvrent l'île et l'envahissent il s'ensuit un massacre quasi total des morioris. Seul le lama a pu être domestiqué par les Incas, mais il ne servait que comme source de laine et pour transporter des charges de quelques dizaines de kilos. Or il se trouve que l'écriture est un concept qui n'a rien d'évident car transformer l'oral en écrit nécessite une abstraction très importante. On connaît surtout l'histoire de l'émergence de l'agriculture pour le Croissant fertile, et dans ce cas précis il semble que le processus de domestication des plantes se soit développé parallèlement à l'épuisement des ressources en gibier (gazelles notamment) dû à l'augmentation de la population (ce n'est pas la seule cause, le lin est une des premières plantes domestiquées alors qu'il ne sert que pour faire des vêtements). Avant d'étudier l'influence de la géographie sur l'ensemble du monde, l'influence de l'environnement est étudiée dans une zone plus restreinte pour vérifier la plausibilité et l'intérêt de la théorie. C'est encore le cas pour les fraises, qui sont mangées par les oiseaux avant d'être assez grosses pour l'humain (de fait on a réussi à sélectionner des fraises de bonne taille seulement au Moyen Âge). Livraison à EUR 0,01 sur les livres et À titre de comparaison, la Sardaigne n'est peuplée de façon certaine que vers 7000 av. Essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire [Guns, Germs and Steel] Trad. C'est le cas par exemple du chêne dont certains individus produisent des glands qui sont très nourrissants en période de famine, mais dont la sélection est trop compliquée car il est trop difficile de transmettre les caractères utiles aux générations suivantes (trop nombreux gènes impliqués, brassage génétique inévitable d'une génération à l'autre).